Bouteille en plastique - Emballages alimentaires

Est-ce vraiment la fin des emballages plastiques alimentaires ? Quelles sont les solutions alternatives ?

Notre environnement est menacé par les conséquences découlant de nos découvertes et inventions. Les plus grands risques proviennent des déchets en plastique dont la majeure partie est constituée par les plastiques alimentaires. Ces déchets sont difficilement biodégradables et peuvent résister durant plusieurs années dans le sol. 

Face à cela, une lutte en constante croissance est menée par de nombreuses structures étatiques et internationales. Elle vise à réduire définitivement les emballages plastiques alimentaires. La principale préoccupation qui surgit est de savoir quel est le meilleur moyen permettant l’atteinte de cet objectif ainsi que les alternatives proposées en contrepartie. 

La fin ou la continuité des emballages plastiques alimentaires ? 

La lutte contre les matières plastiques est devenue effective depuis 2016. L’Union Européenne a décrété l’interdiction des sacs en plastique à usage unique. Dès 2020, la vaisselle et les petits produits en plastique ont été inclus dans le décret. Après ces deux premières catégories, c’est au tour des emballages plastiques alimentaires d’être interdits depuis janvier 2021 avec un moratoire d’un an ; mais ce délai varie selon les types d’aliments. 

Les aliments qui subissent immédiatement l’interdiction

Les aliments ciblés par cette interdiction sont : 

  • Les aliments et boissons en bouteille plastique ;
  • Les fast-foods présentés dans de la vaisselle jetable en plastique ;
  • Les thés en sachets plastiques ;
  • Les fruits et les légumes.

Pour ce qui est des fruits et des légumes, une précision doit être apportée. En effet, tous les fruits et légumes ne sont pas concernés par l’application immédiate de cette loi. Parmi les légumes, il s’agit des : 

  • Poireaux ;
  • Courgettes ;
  • Aubergines ;
  • Poivrons ;
  • Concombres ;
  • Pommes de terre ;
  • Carottes ;
  • Tomates rondes ;
  • Oignons ;
  • Choux et choux-fleurs ;
  • Courges ;
  • Panais ;
  • Radis ;
  • Légumes racines.

Ceux-ci doivent être exposés sur les étals et vendus dans les emballages plastiques. Pour ce qui est des fruits, la même règle s’applique aux mangues, ananas, clémentines, kiwis, citrons, pommes, pamplemousses et poires. 

Les aliments dont la transition est plus longue

L’application de l’interdiction des contenants alimentaires en plastique est relativisée pour certains aliments sous certaines conditions. Le facteur le plus déterminant est le risque accru de détérioration induit par leur vente en vrac. Ainsi, le décret accorde un délai supplémentaire allant jusqu’en juin 2026 afin de trouver des solutions alternatives plus écologiques. 

Certains fruits et légumes sont les catégories d’aliments qui répondent aux conditions d’application de cette exception. C’est pour cela que les tomates à côtes, les tomates allongées, les cerises, les haricots verts, les pêches, les raisins, les abricots et les navets primeurs peuvent être vendus emballés dans du plastique jusqu’au 30 juin 2023.

Bénéficiant d’une exemption plus longue, les endives, les asperges, les carottes primeurs, la salade, les herbes aromatiques, les fleurs comestibles, les brocolis, les asperges, les canneberges et les airelles peuvent rester sous plastique jusqu’au 31 décembre 2024. Les délais les plus longs s’étendent au 30 juin 2026 et sont accordés aux fruits rouges, aux graines germées et aux fruits mûrs à point. 

Il est difficile de se séparer entièrement des emballages plastiques alimentaires. Pour vous faciliter la tâche, il est conseillé de procéder à petits pas. Autrement dit, il faut déjà apprendre à les remplacer par des solutions alternatives et toutes aussi efficaces. Ces dernières existent en nombre considérable et ont un caractère recyclable pour la plupart. 

Les solutions alternatives aux emballages plastiques alimentaires

Bien que difficile, il est possible de se passer définitivement des contenants plastiques. Il existe des solutions alternatives toutes aussi efficaces et surtout plus écologiques qui participent à la préservation de notre environnement.

Remplacer les barquettes plastiques

Facile à travailler, résistant avec un rendu esthétique, le bambou est une alternative parfaite pour certains contenants alimentaires en plastique. Il peut être utilisé en remplacement aux barquettes, aux paniers à produits ou encore à la vaisselle jetable. Vous pouvez l’adopter tant pour un usage domestique que pour un usage professionnel, notamment dans les lieux de restauration.

Le bambou a l’avantage d’être une ressource renouvelable et sa culture est pure, sans pesticides ni engrais chimiques. De plus, il est peu coûteux et non toxique bien que sa transformation fasse intervenir le sulfure d’hydrogène et la soude. 

Remplacer les bouteilles plastiques

Les solutions alternatives dans ce cas sont variées. Il est possible d’utiliser les emballages en carton et les bouteilles en verre. De nombreuses entreprises comme PepsiCo, Danone et Nestlé optent désormais pour le PET biosourcé, l’incidence projetée sur la réduction des déchets plastiques est donc plus faible. Les solutions alternatives sont donc considérées comme étant le meilleur choix. 

En remplacement aux bouteilles plastiques, il existe des gobelets en carton très résistants au froid ; ils vous permettent de rafraîchir vos jus de fruits sans difficulté. L’autre avantage de cette solution est qu’elle résout également le problème lié à l’usage des pailles. Les gobelets sont dotés d’un couvercle permettant de boire directement.

Matériau biodégradable, le carton est une alternative bénéfique non seulement pour l’environnement, mais aussi pour les entreprises. Celles-ci peuvent le personnaliser avec des encres végétales sans avoir donc recours une fois encore au plastique. Contrairement au plastique issu d’une source tarissable (le pétrole), le carton existera tant que les arbres existent.

Par ailleurs, les bouteilles en verre offrent la possibilité d’être couvertes avec des couvercles en acier inoxydable. De plus, elles sont recyclables et réutilisables sans constituer un problème pour l’environnement. 

Remplacer les boîtes et bols de préparation en plastiques

Il est très facile de substituer les plastiques dans ces types d’emballages par les pots et les bols en verre ainsi que les bocaux en inox. Pour les pots, il s’agit des contenants de confiture, de miel, de pâte à tartiner, etc. Ils ont l’avantage d’être gratuits. En plus, ils évitent le gaspillage à la fois d’aliments et d’argent. 

Avec un coton imbibé d’huile ou d’alcool, vous pouvez décoller les étiquettes ; désodorisez ensuite l’intérieur avec du vinaigre blanc. Votre nouveau contenant est prêt pour la conservation de vos préparations : pestos, sauces, tartinades… Vous pouvez également y stocker des fruits à graines, à coques, etc. Ils sont parfaits pour mettre vos produits au frais.

Les bols en verre, tout comme les boîtes en inox avec couvercle, sont hermétiques, empilables et polyvalents dans leur usage. Vous pouvez y mélanger vos préparations culinaires et les conserver au réfrigérateur ou au congélateur. Contrairement aux bocaux en inox qui sont opaques, les bols en verre sont transparents. Ce qui vous permet de vous y retrouver facilement. 

Par ailleurs, les bocaux en inox sont solides et peuvent être utilisés sur plusieurs générations. Ils sont parfaits pour les repas à emporter. Certains de ces bocaux et bols en verre possèdent des couvercles en plastique. Cela ne pose pas un problème d’autant plus qu’il est facile d’éviter le contact des aliments avec le couvercle. 

Remplacer le film étirable 

Pour remplacer le film étirable de votre quotidien, vous pouvez utiliser : 

  • Les torchons ;
  • Les taies d’oreillers coupées ;
  • Les emballages réutilisables en cire d’abeilles ;
  • Les couvercles en silicone.

Utiliser les torchons et les taies d’oreiller pour remplacer le film étirable vous permet de leur redonner vie. Ils peuvent recouvrir vos récipients sans couvercle, vos plats à tarte ou les moules à gâteaux. Ils peuvent servir tant pour le transport que pour la conservation (salade lavée et essorée) des aliments aux réfrigérateurs. Une petite astuce : utilisez des ficelles pour mieux fixer votre sandwich ou votre pain lors du transport.

Les emballages réutilisables en cire d’abeilles ont une durée de vie de un à deux ans. Ils sont polyvalents, lavables, biodégradables et existent sous différentes formes et tailles. Ils ont les mêmes utilités que les torchons. En ce qui concerne les couvercles en silicone, ils ne servent qu’à recouvrir vos plats et vos récipients sans couvercle. Ils sont solides et également disponibles sous différentes formes et tailles. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.